Texte à méditer :   L'imagination peut être conduite   Emile coué
Manuels des stages - Relaxation et visualisation

RELAXATION

-

VISUALISATION

chien_zen.jpg

 

 

1ère partie:La relaxation

 

Introduction

 

Les bienfaits de la relaxation ne sont plus à démontrer et il ne viendrait à personne l'idée de nier l'intérêt d'en acquérir la maîtrise. La relaxation permet : de lutter contre l'anxiété, de chasser le mauvais stress, de favoriser le maintien d'un bon état de santé physique et mentale, de renforcer le pouvoir de guérison du corps, d'augmenter l'efficacité de nos actions…et bien d'autres choses encore. De plus la relaxation apporte un indicible sentiment de bien être.

 

Un antistress et un antianxiogène

 

Depuis longtemps les psychophysiologistes ont mis en évidence que le stress, l'anxiété et la dépression influencent le corps. Ils peuvent créer ou aggraver des dysfonctionnements physiques et mentaux. Le très grand stress et la très grande anxiété tendent à affaiblir le corps physique et à assombrir la vision mentale que la personne a du monde. Parmi les moyens de renverser le processus d'affaiblissement, la relaxation occupe une place prépondérante. Associée à des attitudes mentales positives, elle peut parvenir à guérir le corps et le mental affligés.

 

Relaxation et santé

 

Il est maintenant avéré que dans toute maladie il y a à la fois un élément physique et un élément psychologique. Il est également attesté que les individus sont capables d'exercer une influence certaine dans le développement, l'aggravation et le soulagement des maladies. Il a été maintes fois prouvé que l'attitude mentale peut avoir un effet certain sur l'état de santé de la personne.

Le nombre de maladies physiques et psychosomatiques générées ou aggravées par les facteurs psychologiques varie suivant les spécialistes entre un taux prudent et approximatif de 50% à 70% et un taux plein de 100%. Il apparaît que tous les désordres physiques, psychologiques et psychosomatiques sont créés ou aggravés par notre réaction au stress.

 

 

 

 

L'individu normal (figure 1a) : à la suite d'un stress, il est soumis à une courte excitation suivie rapidement d'un relâchement des tensions.

 

L'individu anxieux et hypertendu (figure 1b) : il réagit plus lentement au stress et a tendance à rester stressé plus longtemps. Avec la succession des stress, il tend à devenir de plus en plus excité et il arrive un moment où il n'est plus capable de réagir car il atteint des niveaux de tensions maxima sans être capable de se relaxer. Dans cette situation les hormones (ou potentiels d'énergie) produites à haute dose par l'organisme, et les toxines des cellules suractivées attaquent le corps qui commence à se détériorer.

 

L'individu relaxé (figure 1c) : s'il pratique régulièrement la relaxation, il réagit plus rapidement au stress que l'individu normal, mais il se relaxe aussi plus rapidement après l'action. Un tel individu peut vivre plus de stress dans une journée qu'un individu normal, et à fortiori qu'un individu anxieux, sans aucune influence négative sur sa santé. Autrement dit, il a plus de capacité d'adaptation et de ressource morale.

courbes.jpg

 

 

Devant les nombreux défis de la vie, avoir de la ressource morale est un avantage certain. Dans la vie nous avons besoin de la tension et de la libération de cette tension pour créer et développer de nouvelles conditions de vie. Autrement dit nous avons besoin du stress pour être créatifs. C'est pourquoi, il est utile d'avoir de la ressource morale pour ne pas être submergé par le stress, la tension et l'anxiété.

Exercices pratiques

 

1. La respiration abdominale ou diaphragmatique

 

·En position debout de préférence

 

Se relâcher au maximum.

Prendre le meilleur écartement des pieds; ni trop ni trop peu.

Le visage détendu, les épaules relâchées, les bras pendants naturellement.

Un léger creux lombaire s'il se forme naturellement.

 

·Commencer par l'expiration

 

Souffler l'air par la bouche, en formant un petit O avec les lèvres afin de faire durer l'expire pendant 15 à 20 secondes environ, tout en rentrant lentement les muscles de l'abdomen.

A la fin du l'expire, pousser doucement le nombril sur la colonne vertébrale.

C'est une expiration longue, lente, détendue.

Les yeux fermés permettront éventuellement une meilleure concentration.

 

·Inspiration rapide, 3 à 5 secondes par, le nez

 

Relâcher les muscles de l'abdomen, inspirer en gonflant uniquement le ventre, et en essayant de ne pas hausser les épaules.

 

·Puis nouvelle expiration

Comme précédemment, le cycle recommence… faîtes 4 cycles "expire-inspire".

 

Entraînez-vous une dizaine de fois dans la journée : au réveil, avant chaque repas, avant de vous coucher, chaque fois que vous vous sentez fatigué. S'il le faut faîtes la respiration abdominale assis (dans votre voiture, au bureau…) ou en marchant.

En procédant ainsi elle deviendra réflexe, répondra aux besoins de votre organisme et créera un état émotionnel serein.

 

2. La tension progressive de tout le corps

 

Cet exercice peut s'effectuer debout, assis ou allongé. Qui peut le plus peut le moins! Nous le présenterons dans la position debout.

 

 

·En position debout

 

Recroqueviller les orteils, puis tension des chevilles, des mollets.

Projection des genoux en arrière, tension des cuisses, contraction des fessiers et du ventre.

Les poings fermés, relevés au niveau des poignées, tension des avant-bras, des bras, des épaules.

On serre les bras contre le thorax, tension du cou, des mâchoires et grimace de tout le visage.

Garder un très court instant cette tension globale puis relâcher soudainement tous les muscles.

Commence alors l'apparition de nombreuses sensations corporelles de détente dans tout le corps.

 

C'est un exercice qui : favorise la détente profonde, génère de nombreuses sensations corporelles de détente (chaleur, lourdeur, picotements…), coupe court au vagabondage mental, apaise, soulage. Il peut s'effectuer assis sur une chaise ou allongé sur un lit.

 

3. l'exercice de la tête : OUI-NON-rotation- la grimace

 

·en position assise

 

Non : laisser la tête descendre lentement de tout son poids en avant en prenant conscience du mouvement. Puis la remonter lentement à sa position première et la laisser descendre en arrière. Refaire ce mouvement 2 autres fois.

Oui : A la fin du troisième mouvement, tourner horizontalement la tête vers la droite. Revenir à sa position première et continuer le mouvement vers la gauche. Refaire ce mouvement 2 autres fois.

 

Rotation : faire des mouvements de rotation de la tête 3 fois dans un sens, puis 3 fois dans l'autre.

 

La grimace : serrer les mâchoires, pincer les lèvres et faire des grimaces afin de tendre successivement les différents muscles du visage. Puis relâcher tous les muscles.

 

Ces exercices procurent une grande détente mentale

 

 4. Déplacement de la conscience

 

·Assis

 

Les yeux fermés pour avoir plus de concentration, diriger successivement son attention sur le visage, le crâne, la nuque, les tempes…puis sur le cou, les épaules, les bras depuis les épaules jusqu'aux extrémités des doigts…les trapèzes à la base du cou… descendre le long de la colonne vertébrale jusqu'au creux lombaire et, au passage, prendre conscience des muscles du dos…

Ensuite la poitrine et tous les muscles inter-costaux jusqu'aux clavicules…le ventre, le bas ventre, le périnée…les fessiers, les cuisses, les genoux, les tibias, les mollets, les chevilles et les pieds.

 

5. l'autosuggestion mentale

 

·Après s'être relaxé par l'un des exercices précédents, prononcer mentalement plusieurs fois de suite, un mot ou une courte phrase qui, pour nous, exprime le calme et la détente (calme, détente, vacances, sommeil, bien être, je suis bien, je suis détendu, je me sens bien…).

 

2ème partie:La visualisation

 

Introduction

 

Dans ce manuel nous utilisons le terme de visualisation pour désigner les représentations mentales qui concernent non seulement la vue, mais aussi tous les autres sens (l'ouïe, le toucher, l'odorat, le goût). Les cinq sens constituent un ensemble de canaux d'information par l'intermédiaire desquels l'être humain apprend et acquiert les automatismes qui lui permettront de développer tout le potentiel dont la nature l'a doté à la naissance.

 

Il y a une période dans la vie de la majorité des personnes où le futur apparaît comme un inquiétant point d'interrogation. Elles ont alors l'impression d'être devant des difficultés insurmontables. Pourtant il y a dans leur passé de nombreux moments de bonheur et de nombreuses réussites. Mais ces événements heureux semblent maintenant sans importance alors qu'elles se trouvent confrontées à de nouvelles difficultés. Devant ce futur triste et inquiétant elles sont remplies de craintes et de pessimisme, ce qui représente un sérieux obstacle à leur progression future.

 

A force de voir l'avenir négativement, elles ont construit un mur entre elles et leur aspiration légitime à vivre un futur heureux. Ce mur contre lequel elles butent est un mur mental et non pas physique, tout comme les obstacles qu'elles ont à surmonter sont davantage mentaux que physiques. Il est tout à fait vrai que ces personnes peuvent avoir des obligations matérielles et qu'elles doivent lutter contre certaines conditions. Cependant l'obstacle contre lequel elles butent principalement est d'abord un obstacle psychologique et leur attitude mentale est celle des pessimistes.

 

A l'opposé, les optimistes ont une attitude mentale tout à fait différente. Dans leurs pensées il n'y a point de mur devant eux, mais de la joie, du succès et de la réussite. S'ils font face avec détermination et efficacité aux difficultés qu'ils rencontrent, c'est parce qu'ils s'imaginent le futur de manière heureuse et précise. Ils ne doutent pas du plaisir qui les attend lorsqu'ils auront trouvé la solution.

Quelle différence avec l'état d'esprit d'un nombre grandissant de personnes qui se sentent déprimées, dans le doute et l'hésitation, tout simplement parce qu'elles n'ont pas d'images séduisantes de ce qu'elles vont vivre, parce qu'elles ne "voient" pas dans leur imagination ce que seront ou ce que leur apporteront, leurs objectifs une fois réalisés.

 

Dans les heures de solitude, de fatigue et parfois de privation, l'être humain doit savoir soulager son corps et sa conscience en rejetant le présent pour vivre mentalement dans la magnifique image du futur que ses pensées conservent et maintiennent devant lui comme une riche récompense pour tous ses efforts. C'est ainsi que l'avenir devient si réel, si actuel, si présent et qu'il est capable d'oser faire ce qui pourrait paraître impossible à priori.

 

Pour la personne heureuse, les pensées se situent au-delà des difficultés, là où tout est comme elle l'a imaginé. Elle crée de nouveaux lieux de vie, de nouvelles rencontres, de nouveaux comportements, de nouvelles qualités, de nouvelles conditions de vie… Elle se réjouit de toutes ces choses avant de les avoir obtenues. Dans leur conscience elle construit l'image d'un futur désirable. Elle se voit elle-même dans cette image, en devient une partie vivante, vibrante, et rien dans le présent, aucun obstacle, aucune barrière, ne peuvent l'empêcher d'agir et d'avancer vers l'avenir qu'elle a construit afin de le réaliser.

 

Créer votre avenir

 

Pour chacun de nous, l'avenir peut être ce que nous le faisons. Mais nous ne devons pas attendre d'être dans cet avenir pour commencer à imaginer de quoi il sera fait. Nous devons le construire mentalement, le visualiser, y mettre nos rêves légitimes et nos méditations jusqu'à ce qu'ils deviennent des choses vivantes dans notre vie.

Si nous procédons ainsi, les difficultés qui nous semblaient insurmontables se transforment soudain en simples taupinières allègrement franchies. L'histoire de l'homme depuis l'origine prouve qu'il est capable de se dépasser en réalisant ce qu'il avait préalablement imaginé.

 

Suivez votre vision

 

Nous sommes entourés de personnes qui ont imaginé et réalisé pour elles-mêmes les choses dont elles jouissent. Puis il y en à d'autres qui sont dans le besoin par manque de vision. Pourtant aux uns comme aux autres la nature a donné le même pouvoir créateur. Ce pouvoir est non seulement un don, mais c'est aussi un droit de naissance et vous seul pouvez décider de l'utiliser.

Détournez les yeux de vos obstacles pendant un moment et créez une nouvelle image mentale, voire une vie nouvelle. Construisez là petit à petit dans votre pensée, dans votre conscience, dans vos conversations et dans vos contacts avec ceux qui vous entourent jusqu'à ce que vous ayez une idée suffisamment claire et précise de ce qui se trouve au-delà de l'horizon que vous avez devant vous. Puis avancez avec détermination sur la voie qui vous conduit vers de nouvelles conditions de vie.

C'est ainsi que vous vous découvrirez comme le responsable et le maître de votre destin et que vous ressentirez l'indispensable et magnifique sentiment d'épanouissement personnel qui seul apporte la paix et le bonheur durables.

 

La visualisation négative

 

Nous visualisons grâce à notre imagination qui n'est pas seulement fantaisie, mais qui est aussi et surtout notre principale faculté de réalisation. Lorsque nous avons pris l'habitude de visualiser négativement, non seulement ce qui constitue notre monde meurt progressivement mais nous aussi nous commençons à décliner.

Nous perdons notre vivacité physique et mentale en nous privant progressivement de cette force exceptionnelle qui se trouve en chacun de nous. Nous nous enfermons dans une spirale grandissante de vieilles pensées et de vieilles idées plutôt tristes, de croyances périmées et d'émotions qui ne peuvent pas résoudre les problèmes et les défis d'aujourd'hui. Et le plus triste de tout, nous empêchons nos connaissances et nos capacités, c'est à dire les semences de nos expériences passées, de se développer pour se transformer en nouvelles réalités passionnantes et créatrices du futur.

 

La visualisation positive

 

En acquérant l'habitude de visualiser positivement nous faisons surgir de nouvelles réalités et nous réussissons partout. Grâce à la visualisation positive nous comprenons davantage le sens de notre vie. De plus nous avons accès à une source illimitée d'informations et de créativité qui se trouvent stockées au plus profond de nous-mêmes. Nous devons toujours garder à l'esprit qu'une pensée est une action qui commence.

 

Les effets de la visualisation

 

D'ordinaire nous percevons l'actualité de notre environnement par l'intermédiaire de nos 5 sens qui envoient dans le cerveau une image sensorielle dont nous prenons conscience comme étant une réalité.

Par la visualisation nous créons d'abord une réalité dans notre cerveau. Il importe peu qu'elle ait ou pas son équivalence dans l'actualité du monde extérieur. En effet, dans les deux cas la réalité mentale que nous créons devient sous l'effet de la répétition tellement vibrante, tellement pleine de force, qu'elle va actionner nos potentialités physiques et psychologiques pour en faire une actualité, une manifestation correspondante dans le monde extérieur.

Une telle visualisation crée dans notre mental une image dynamique d'une chose ou d'une condition dont nous aimerions faire l'expérience dans la réalité extérieure. Tout notre être se met alors en harmonie avec ce qui, dans notre environnement, est nécessaire à sa manifestation, et notre attention se porte naturellement sur les éléments extérieurs qui vont nous permettre de concrétiser cette visualisation. De plus, nous sommes intuitivement dirigés vers les autres éléments qui nous aideront à réaliser notre but.

 

Déterminer le but de sa visualisation

 

Au commencement de toute visualisation il y a la détermination du but à atteindre. Pour le définir vous devez faire appel à la raison et à la logique. Vous devez formuler une idée claire et suffisamment précise de ce que vous allez visualiser. Si l'idée que vous avez de votre objectif est encore trop compliquée ou embrouillée, vous ne pourrez que très difficilement vous en faire une image mentale.

Dans ce cas vous devez continuer à préciser votre but jusqu'à ce qu'il devienne plus concis, plus compact. Autrement dit vous devez en simplifier le plus possible la représentation mentale.

 

Comment visualiser?

 

Quand notre but est clarifié et considéré comme valable nous sommes prêts à visualiser. Nous allons donc choisir un moment de calme dans un endroit paisible, afin de nous détendre physiquement et mentalement car cela augmentera de façon étonnante la qualité et l'efficacité de la visualisation. Trop souvent les visualisations échouent parce que les personnes demeurent trop tendues et dans une large mesure davantage conscientes de cette tension que de l'image intérieure.

Une fois détendue nous pouvons commencer à construire notre image mentale, la voyant comme quelque chose qui est présent ou a déjà été réalisé par le passé. Nous la complétons progressivement en y ajoutant peu à peu des détails, des sons, des couleurs, des odeurs, des mouvements et des émotions, jusqu'à ce qu'elle devienne pendant un instant totalement vivante. A ce moment là nous ne sommes plus le spectateur qui regarde l'image mais l'acteur qui vit et qui est dans l'image.

Nous la retenons un moment puis disons mentalement ou à voix haute : "Je laisse partir cette visualisation qui a déjà commencé à se réaliser". Puis nous laissons partir cette visualisation avec la conviction de son inéluctable réalisation.

Si notre visualisation avait pour objet une qualité à développer ou un état de santé pour lesquels aucunes actions extérieures ne sont nécessaires, nous commencerons, après quelques répétitions, à ressentir des sensations physiques et mentales particulières qui nous indiqueront que les processus internes de notre organisme ont été enclenchés et que les premiers résultats positifs vont bientôt apparaître.

S'il s'agissait d'un objectif nécessitant de mener une action extérieure, nous ressentirons bientôt une énergie et un désir puissant qui nous pousserons à agir efficacement. Nous recevrons des suggestions intuitives que nous devrons suivre et qui nous mènerons vers les situations, les personnes et les lieux nécessaires à la réalisation de notre visualisation. Dans tous les cas nous devrons agir ou rien ne se passera.

 

1er entraînement

-Choisissez un objectif que vous souhaiteriez voir se manifester dans votre vie; ce peut être une qualité, une meilleure santé, une relation harmonieuse…tout ce que vous voulez pourvu que se soit humainement possible.

-Ensuite fermez les yeux et détendez-vous…

-Visualisez maintenant clairement ce que vous désirez…voyez votre objectif réalisé et retenez cette image un moment…

-Terminez par ces mots : "Je laisse partir cette visualisation qui a déjà commencé à se réaliser". (Si vous le désirez, vous pouvez remplacer cette phrase par une autre ayant le même sens)

-Vous pouvez ensuite respirer profondément plusieurs fois tout en remuant les orteils et les mains…puis ouvrir les yeux.

 

Si vous avez parfaitement réussi la visualisation c'est très bien et ne changez rien.

Si vous avez eu quelques difficultés, images peu présentes ou trop floues, manque de

détails…il y a une manière simple et efficace d'y remédier. Prenez dès aujourd'hui l'habitude d'observer votre environnement 2 à 3 minutes par jour avec une attention descriptive. Vous observez un groupe d'individus, passez en revue les informations que vous transmettent vos 5 sens :

-La vue - nombre de personnes, âges approximatifs, tenues vestimentaires (couleurs, vestes, pantalons, jupes…), cheveux (longs, courts, bruns, roux…), visages (teint clair, barbe, moustache…), chaussures …

-L'ouïe - le sujet de la conversation, les voix (graves, aiguës, débit rapide, lent…)

-Les odeurs - eau de toilette, parfum, transpiration…

Etendez cette description à l'environnement dans lequel se trouve ce groupe, voitures, arbres, maisons, murs, objets…et après quelques jours de pratique vous serez étonnez des résultats obtenus. Vous constaterez que vos visualisations se sont considérablement améliorées.

Pour compléter cette technique d'amélioration, vous pouvez également porter votre attention sur des objets familiers tels qu'un crayon, une bouteille, un livre…

 

Exercice pratique

citron.jpg

-Regardez bien un citron jusqu'à ce que vous sentiez que vous vous êtes familiarisés avec lui. Ensuite fermez les yeux et imaginez que vous avez encore ce citron devant vous. Voyez le avec les yeux de votre imagination. Remarquez bien sa forme, ses dimensions, des couleurs, son brillant, ses contours extérieurs…

-Ouvrez maintenant les yeux et comparez le citron avec celui de votre image mentale…voyez ce que vous n'avez pas vu lors de votre visualisation.

-Refermez les yeux et recommencez la visualisation…vous l'avez sans doute enrichie de quelques détails supplémentaires.

-Toujours mentalement, placez le citron sur une très grande assiette…mettez une orange à côté de lui…augmentez la taille de l'orange si vous le voulez…ajoutez encore une grappe de raisins…faîtes voler l'assiette lentement comme une soucoupe volante…

-Respirer profondément plusieurs fois tout en remuant les orteils et les mains…puis ouvrez les yeux.

 

Améliorer ses visualisations

 

Lorsque nous commençons à réussir à créer des images mentales, nous éprouvons parfois de la difficulté à les contrôler. Alors que nous pouvons construire une image qui ressemble à celle de notre monde extérieur et de notre vécu du moment, nous ne parvenons pas à la transformer en la chose que nous désirons. Ce peut être le cas lorsque notre visualisation concerne une maladie sérieuse, un souci important ou un problème personnel ancien et bien enraciné.

Dans ces situations, où nous sommes malades ou très mécontents de nous ou des autres, nouspouvons difficilement nous voir ou voir une autre personne joyeuse ou en bonne santé.

 

Ce type de difficultés est généralement la conséquence de nos mauvaises pensées habituelles et des sentiments négatifs qu'elles génèrent à l'égard de nous-mêmes ou des autres. Lorsque nous essayons de visualiser, c'est à dire de planifier quelque chose de positif une petite voix intérieure semble nous dire que nous nous mentons puisque d'une certaine manière nous ressentons que cela n'est pas vrai. Or, visualiser avec le doute équivaut à dire une chose en affirmant le contraire. Avec ce genre d'attitude on obtient très précisément ce que l'on redoute.

 

Voici quelques astuces qui permettent de résoudre ces problèmes.

1.Tout d'abord, lorsque nous ressentons des sentiments négatifs, peur, anxiété, colère douleur, agacement, il faut en prendre conscience et ne pas se voiler la face. Néanmoins nous savons aussi que ce type de sentiments est extrêmement néfaste pour nous et qu'il faut y mettre fin le plus tôt possible. Nous admettons généralement que ce n'est pas parce qu'un individu a pris une mauvaise habitude qu'il doit continuer de s'y soumettre et dire non à son bonheur ou à celui des autres. Dans la vie il est bon de savoir dire non parfois. Un simple non au non peut donc suffire.

2.Un autre moyen de vaincre la difficulté, lorsque l'image positive se change constamment en image négative, consiste à s'adresser directement à son subconscient (qu'on appelle parfoisl'être intérieur) pour solliciter sa collaboration. Demandez-lui: "Comment puis-je transformer telle situation en images positives? Comment puis-je transformer ceci en une expérience heureuse?". Ensuite restez passif et attentif. Laissez les choses se faire et laisser les images changer et défiler selon le bon vouloir de votre subconscient. Plutôt que de vouloir absolument une image et d'essayer de montrer au subconscient ce que nous voulons, laissons le simplement nous montrer ce qui est le mieux pour nous.

  Vous serez surpris de constater que les images qui viendront seront positives.

  Elles vous apparaîtront bonnes et vous n'aurez aucun mal à les accepter.

  Essayez : fermez les yeux et détendez-vous quelques instants….......choisissez quelque chose que vous souhaiteriez améliorer….....demandez à votre subconscient de vous présenter de la manière qui lui convient le mieux les améliorations qu'il faudrait apporter à la situation, puis prenez conscience des images mentales qui défilent spontanément.

3.Pour gommer les difficultés de contrôle des images vous pouvez vous entraîner à créer mentalement des images inhabituelles et à les mettre en mouvement.

Fermez les yeux, détendez-vous…imaginez que vous avez devant vous une grosse boule transparente, souple et extrêmement résistante…rentrez à l'intérieur…appuyez sur un bouton imaginaire puis sentez l'engin monter jusqu'au plafond de la pièce et y rester quelques instants…regardez autour de vous et voyez tous les occupants de cette pièce dans une boule identique, en train de flotter dans la salle…maintenant laissez la boule redescendre lentement vers le sol où vous allez rebondir plusieurs fois de suite en ressentant à chaque fois une agréable sensation de descente suivie d'une poussée vers le haut…voyez les autres rebondir également…arrêtez votre boule et sortez en pour revenir sur votre chaise… Respirer profondément plusieurs fois tout en remuant les orteils et les mains…puis ouvrez les yeux.

4.Voici un dernier exercice qui peut s'avérer fort utile lorsque vous estimez que les images de votre visualisation sont ternes et qu'elles n'ont pas toute l'étincelle de vie voulue. Dans ce cas rendez les plus présentes en y ajoutant de la couleur, des odeurs, du goût, de la texture…

Fermez les yeux, détendez-vous…revoyez le citron de tout à l'heure…prenez conscience des reflets de la lumière sur sa peau, des petits pores à la surface…prenez le dans votre main sentez la fraîcheur de la peau… elle est lisse, on dirait de la cire…coupez-le en deux, mordez dans la chair du demi-citron et aspirez le jus…entendez le bruit de l'aspiration…sentez vos dents qui pénètrent dans la chair …ressentez l'acidité du jus de citron sur vos papilles…respirez l'odeur caractéristique du citron…

 

Sachez qu'il n'y a pas une manière et une seule de réussir une bonne visualisation. Chacun visualise d'une façon différente : certains voient principalement, d'autres entendent ou sentent…Dans tous les cas ce qui importe c'est de ressentir quelque chose intérieurement, c'est à dire un sentiment, qui peut être plu


Date de création : 12/10/2015 @ 11:01
Dernière modification : 13/10/2015 @ 09:40
Catégorie : Manuels des stages
Page lue 498 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Calendrier
Recherche



Nos coordonnées

Cercle Coué

2 Ter rue d'Estienne d'Orves

29200 BREST 
 

Tel: 02 56 29 28 76

mail1.jpg

plan.jpg

 

 

Visites

 126771 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

^ Haut ^